Livre d'or

 

 

 

 

Un grand "MERCI" pour vos retours et vos commentaires qui m'apportent la confiance et l'inspiration nécessaires à mes prochains travaux....

Encore une fois.... MERCI !

47 message(s) dans le livre d'or

  • ROBIN
  • Le 20/09/2015

Bonjour, nous sommes passés à votre exposition et celle de votre partenaire,
très beau travail, et j'apprécie d'autan le travail d'autodidacte.
Très sincères félicitations, et avec un certain plaisir de converser avec des artistes peintres. à bientôt
ROBIN

  • Joan
  • Le 10/09/2015

Bonjour,
Le dernier mardi 8 après-midi, j'ai vu par hasard votre exposition au Palais des Rois de Majorque, avec ma mère, dans une visite rapide à Perpignan depuis Barcelona, et on a trouvé des belles oeuvres à contempler et à y réflechir. Ce type de peinture réaliste nous a plu beaucoup. C'est pour ça qu'on a pris quelques cartes de visite et puis visité le web. En y réflechissant après, il se peut qu'on s'a vu avec vous pendant la visite, sans savoir que vous étiez l'artiste.
Felicitations! Bona feina!

  • Janson jean marie
  • Le 02/09/2015

nous sommes passés cette apm du 02 09 2015 ma femme et moi
nous sommes rentrés dans les sentiments de vos créations
et nous avons appréciés............
comme je fais de la photo qui est de l'écriture de lumière
vous absorbez également la lumière c'est sympa

bonne continuation créatrice
jean marie et sylvie

  • Sylvie Hippolyte (site web)
  • Le 10/06/2015

Comme Maïté, je suis tombée par hasard sur votre site...
Magnifique !
Dans la peinture Histoire d'une vie, je vois Mémé Charlotte, ma grand-mère maternelle, avec son visage tout en rides, son double-menton et son rire juvénile qui montrait sa bouche édentée. Ses yeux pétillaient de malice. Mais je la préfère en dessin, les rides mangent moins le visage ce qui la fait ressembler davantage à Mémé Charlotte. Quel bonheur de faire revivre ainsi durant quelques instants une personne disparue qui reste si présente dans nos mémoires. C'est absolument magnifique ! Mes grands-parents maternels étaient les seules personnes qui donnaient du bonheur à leurs trois petites-filles maltraitées par leur mère. Auprès d'eux je savais ce qu'étaient l'affection et la tendresse que je ne connaissais pas ailleurs. Ils représentaient des racines bienveillantes qui me faisaient espérer que ma mère deviendrait un jour aussi chaleureuse que la sienne, ou bien que je ressemblerais à ma grand-mère et non à ma mère.
Oui, il y a des mots qui tuent, je dis souvent que nous sommes responsables de nos mots. Mais il y a aussi des mots qui guérissent, qui mènent tout doucement vers la réadaptation. A douze ans, j'ai écrit un roman dans lequel j'ai éliminé les parents de mon héroïne, je me suis aussi exprimée à travers la poésie, puis j'ai écrit mon histoire d'enfant maltraitée.
Merci de m'avoir permis de passer un agréable moment sur votre site.
Sylvie Hippolyte

Écrire un message sur le livre d'or